hypericum-perforatum_1La composition des métabolites secondaires du millepertuis (Hypericum  perforatum) varie selon les conditions de croissance et l’état végétatif. Nous avons déterminé la composition quantitative et qualitative de l’huile essentielle du millepertuis par GC-MS à trois stades végétatifs : avant la floraison, en pleine floraison et au moment de la formation du fruit.

Résultats : Tandis que le rendement frais et sec de la biomasse par hectare était plus important au moment de la formation des fruits, le millepertuis en pleine floraison donnait des quantités d’huile essentielle plus élevées (0.35ml/100g de matière sèche) comparées aux précédents (0.12ml/100g) ou derniers stades de végétation (0.16ml/10g). Les constituants majeurs de l’huile essentielle de millepertuis à tous les stades végétatifs sont bicyclogermacrène, (alpha)-cadinol et spathulenol. Le bicyclogermacrène montre un peak net en pleine floraison comparé aux stades précédents ou derniers. beta-Caryophyllène et gamma-muurolène sont seulement présents en quantité importante au début de la floraison, tandis que alpha-cadinène est indicative en pleine floraison, et beta-bisabolène et globulol aux stades de floraison tardive. gamma-Eudesmol décroit rapidement après la pleine floraison. Longifolène n’est pas présent à la pleine floraison, mais existe en quantité très importante (18.71 respectivement 21.99%) au début et à la fin de la floraison. Si ces résultats obtenus à partir d’un cultivar « Topas » d’une région bien définie peuvent être généralisés, ces composants peuvent être utilisé comme marquer de qualité pour l’huile essentielle de millepertuis. Les résultats analytiques suggèrent le stade de la pleine floraison pour une collecte optimale en accord avec l’utilisation traditionnelle du millepertuis .

Charger: Poster: 53ème Congrès Annuel de la Société pour la Recherche en Plantes Médicinales, Florence (Italie), 21.-25. Août 2005

Download additional data for Hypericum GC