Le Kava et les produits dérivés du Kava sont généralement considérés comme très surs. En 2002, les autorités germaniques de la santé ont interdit des produits contenant  l’extrait de Kava basés sur le soupçon d’une toxicité potentielle du foie, comme dérivé de rapports d’évènements indésirés.

D’après les rapports de cas et les chiffres de marché d’extrait de Kava, un cas potentiel d’entre 60 à 125 millions de patients a été dénombré. Des études cliniques, pré-cliniques et toxicologiques n’ont pas montré de toxicité sur les préparations de Kava et leurs composants.

La toxicité potentielle d’une application orale de 3 respectivement 6 mois de 7.3 et 73 mg/kg d’extrait éthanolique de Kava a été testé chez les rats. On a examiné chez les animaux un changement de poids, des paramètres hématologiques et hépatiques, des changements macroscopiques et microscopiques histologiques sur les organes majeurs. Aucun signe de toxicité n’a été trouvé. Ces résultats sont conformes avec l’expérience médicale pour l’utilisation des préparations de Kava et la grande tradition de l’usage de la boisson de Kava dans les états du Pacifique sud. Spécifiquement les résultats ne supportent pas une potentielle toxicité sur le foie.

Charger: Chronic Toxicity of Kava Extracts in the Rat
Poster: 53ème Congrès Annuel de la Société Internationale pour la Recherche en Plantes Médicinales, Florence (Italie), 21.-25. Août 2005

piper_methysicum_8

Le Kava (Piper methysticum) et kavalactones ont été dernièrement soupçonnés d’être la cause induisant l’hépatite. Notre screening in vitro avait pour but la détection des effets cytotoxiques sur différents extraits de Kava et de kavalactones isolés dans les cellules du foie.

Méthodes : La poudre issue des racines de Kava, un extrait complet à l’éthanol, un extrait spécial d’acétone et six principaux kavalactones (kavaine, dihydrokavaine, methysticine, dihydromethysticine, yangonine et desmethoxyyangonine) ont été testés sur des cultures primaires d'hepatocytes de rats et sur des cellules humaines Hep G2 utilisant des épreuves de cytotoxicité incluant le test MTT.

Résultats : Les extraits testés de Kava était essentiellement non toxiques dans la gamme de dosages rélévants. Les kavalactones se comportaient de façon différente avec une toxicité dépendante de la concentration seulement détectable en culture primaire dans les hépatocytes du rat, mais non chez les cellules humaines HepG2 (EC50 >200µg/ml). Chez le rat hépatocyte seuls la kavaine et la methysticine (EC50 45 respectivement 63 µg/ml) montraient des effets sensibles.

Conclusions : Dans ce modèle in vitro, ni les extraits du Kava testés ni les kavalactones individuels n’ont montré une toxicité d'importance sur les cellules du foie. Les résultats ne confirment pas le soupçon de potentielle sévère hépatotoxicité des produits du kava.

Charger: In vitro cytotoxicity of kava extracts and kavalactones Poster: 53ème Congrès Annuel de la Société pour la Recherche en Plantes Medicinales, Florence (Italie), 21.-25. Août 2005

Des préparations à partir du kava (Piper methysticum) ont été interdites suite à des soupçons d’effets secondaires sur le foie. Jusqu'ici, aucune preuve convaincante n'a été donnée pour justifier le danger d'une possible toxicité.

Nous avons systématiquement testé des extraits de kava préparés avec de l'acétone ou de l'éthanol à partir de deux cultivars différents, tous les deux utilisés pour la production d'extrait de kava : Ava Laau du Samoa, un « kava noble », et Palisi du Vanuatu, un « kava de Tudei » (effet durable) « de deux jours ». Nous avons également testé l'influence des parties aériennes (pelures de tige) sur la toxicité.

Méthodes : Des extraits ont été préparés et caractérisés par le groupe de travail de Prof. Nahrstedt à l'université de Münster (Allemagne). La matière végétale de Kava provenait de cultures. Les extraits ont été testés sur des cellules du foie HepG2 et Hep3B, utilisant les tests MTT et Rezasurine bleu, la quantification de la fuite de l’hydrogénase de lactate des cellules, et les mesures du contenu intracellulaire de triphosphate d'adénosine et de la glutathione.

Résultats : Seulement de petites différences progressives dans la cytotoxicité ont été trouvées. La séquence de toxicité des extrait éthanoliques était racines (kava noble) < pelures de tige (kava noble) ≤ racines (Tudei kava) < pelures de tige (Tudei kava). Dans le cas des extraits préparés avec de l'acétone, la toxicité du matériel issu du Tudei a été en partie inversée : pelures de tige (Tudei kava) < racines (Tudei kava). Dans aucun cas les valeurs CE50 se trouvaient dans une région cliniquement importante (1250 à >5000 µg/ml pour les racines, 800 à >5000 µg/ml pour les pelures de tiges aux tests MTT et Rezasurine bleu. La plus haute toxicité a été trouvée avec des pelures de tige de Tudei kava dans le test de Rezasurine bleu dans les cellules Hep 3B).

Conclusions : Aucune confirmation sur une toxicité cliniquement importante sur des cellules du foie n'a été trouvé dans cette batterie de modèles in vitro.

Téléchargement: Poster: 54ème Congres Annuel de la Société Internationale pour la Recherche en Plantes Medicinales, Helsinki (Finlande), 28. Août -  2. Septembre 2006

Publicationspiper_methysicum_8

U. Mittmann, M. Schmidt, J. Vrastyakova: Akut-anxiolytische Wirksamkeit von Kava-Spissum-Spezialextrakt und Benzodiazepinen als Prämedikation bei chirurgischen Eingriffen – Ergebnisse einer randomisierten, referenzkontrollierten Studie. J. Pharm. Ther. 9(4), 99-108 (2000).

M. Schmidt, A. Nahrstedt: Ist Kava lebertoxisch? Dtsch. Apoth. Ztg. 142(9): 1006-1011 (2001).

M. Schmidt: Lebernebenwirkungen durch Kavaextrakt? Eine Analyse der vom BfArM gelisteten hepatotoxischen Reaktionen. J. orthomol. Med. 9(4): 379-391 (2001).

M. Schmidt, A. Nahrstedt, N.P. Lüpke: Piper methysticum (Kava) in der Diskussion: Betrachtungen zu Qualität, Wirksamkeit und Unbedenklichkeit. Wiener Med. Wschr. 152(15/16): 382-388 (2002).

M. Schmidt, A. Nahrstedt: Aus für pflanzliche Arzneimittel? Das Bundesinstitut für Arzneimittel und Medizinprodukte verwendet fragwürdige Maßnahmen zur Marktbereinigung. Gesellschaftspolitische Kommentare 43(2): 33-35 (2002).

M. Schmidt: Der Fall Kava: Ein Etappensieg im Feldzug gegen die Phytotherapie. Gesellschaftspolitische Kommentare 43(9): 40-44 (2002) und J. orthomol. Med. 11(1): 53-64 (2003).

M. Schmidt: Are kavalactones the hepatotoxic principle of kava extracts? The pitfalls of the glutathione theory. J. Alt. Compl. Med. 9(2): 183-188 (2003).

M. Schmidt: Das Kava-Vertriebsverbot – Eine Maßnahme zur Verbesserung des Verbraucherschutzes? Drogenreport 16(30): 40-43 (2003).

M. Schmidt, M. Morgan, K. None, J. McMillan: Kava: A Risk-Benefit Assessment. In: S. Mills and K. Bone (Hrsg.): The Essential Guide to Herbal Safety. Elsevier Churchill Livingstone: St. Louis (Missouri, USA): 155-221 (2006).

L. Sorrentino, A. Capasso, M. Schmidt: Safety of ethanolic kava extract: Results of a study of chronic toxicity in rats. Phytomedicine 13: 542-549 (2006).

M. Schmidt: Quality criteria for kava. HerbalGram 73: 44-49 (2007).

M. Lechtenberg, B. Quandt, M, Schmidt, A. Nahrstedt: Is the alkaloid pipermethystine connected with the claimed liver toxicity of kava products? Pharmazie 63(1): 71-74 (2008).

Poster

G. Betti, M. Schmidt: A quality management program for Piper methysticum Forst. f. Annual Meeting of the Society for Medicinal Plant Research, Erlangen (Germany), 3. September 2001.

R. Gebhardt, M. Schmidt: Cytotoxicity of kava extracts and kavalactones in primary cultured rat hepatocytes and human Hep G2 cells. 53rd International Annual Meeting of the Society for Medicinal Plant Research, Florence (Italy), 21.-24. August 2005.

L. Sorrentino, A. Capasso, A., M. Schmidt: Safety of ethanolic kava extract: Results of a study of chronic toxicity in rats. 53rd International Annual Meeting of the Society for Medicinal Plant Research, Florence (Italy), 21.-24. August 2005.

M. Lechtenberg, B. Quandt, M. Schmidt, A. Nahrstedt: Is the Kava alkaloid pipermethystine connected with liver toxicity of kava products? 54th International Meeting of the Society for Medicinal Plant Research, Helsinki (Finland), 29. August – 2. September 2006.

R. Gebhardt, M. Schmidt: Impact of kava cultivar, plant part and extraction medium on in-vitro cytotoxicity of kava (Piper methysticum) in HepG2 and Hep3B cells. 54th International Meeting of the Society for Medicinal Plant Research, Helsinki (Finland), 29. August – 2. September 2006.

Oral presentations

M. Schmidt: A quality management program for Piper methysticum Forst. F. Jahrestagung der Gesellschaft für Arzneipflanzenforschung, Erlangen (Germany), 3. September 2001.

M. Schmidt: Das Kava-Vertriebsverbot – eine Maßnahme zur Verbesserung des Verbraucherschutzes? 5. Jahrestagung der Gesellschaft für Arzneipflanzenanbau (Artemisia e.V.), Artern/Thüringen (Germany), 28. September 2002.

M. Schmidt: Safety issues in drug registration: Alleged kava hepatotoxicity and risk-benefit evaluation based on international adverse effect reports. European-Pacific Kava Stakeholder Meeting, Brussels (Belgium), 26. August 2003.

M. Schmidt: Herbal medicine in Europe: Risks overestimated, benefits underestimated. Medicine in the 21st Century: Tri-Conference and Bioforum, Shanghai (China), 25.-27. July 2004.

M. Schmidt: Pharmacovigilance: Recent developments for Kava and St. John’s wort. Figon Dutch Medicine Days, Lunteren (The Netherlands), 7. Oktober 2004.

M. Schmidt: The Kava case reports reinterpreted: Critical review of toxicology and pharmacovigilance. International Kava Congress, Suva (Fiji), 1. December 2004.

M. Schmidt: Quality criteria for kava. International Kava Congress, Suva (Fiji), 2. December 2004.

M. Schmidt: Kava (Piper methysticum) und Johanniskraut (Hypericum perforatum): Aktuelles zur Tragödie um zwei bewährte Arzneipflanzen. Symposium of EIGL e.V., Munich (Germany), 16. December 2004.

M. Schmidt: Kava for the treatment of anxiety. The Pro-position. ACCP congress, Orlando (USA), 25. April 2009.